Mes 7 moyens de trouver ou retrouver l’inspiration

 

Mes 7 moyens de trouver ou retrouver l’inspiration

 

 

1- Se sentir en accord avec soi-même, et donc avec l’Univers.

 

Ces moments de grâce sont rares, pour advenir ils demandent juste que notre être intérieur soit sur la même « fréquence » que celle de l’Univers. Je sais, ce concept peut paraître abscons ou « illuminé » à la plupart des gens, mais les artistes fonctionnent parfois comme ça. Et c’est souvent à ces moments qu’ils créent leurs plus belles œuvres, puisque non pas liées à une émotion mais au contraire à une vacuité, un vide intérieur fertile, comme une page intérieure vierge qui s’écrirait toute seule, sans aucun effort… comme un dessin ou une écriture automatique d’où tout mental ou émotion serait exclue. C’est aussi ma méthode préférée, bien que plus rare !

 

Logo latelierdepierre69.com

2- Etre attentif aux petits signes environnant.

 

Je parlais de l’Univers car j’y suis extrêmement sensible. D’une manière imagée je pourrais dire que cet Univers me parle à travers une multitude de petits signes. Il peut s’agir d’un vol d’oiseaux, d’une fleur qui pousse à un certain endroit, d’une certaine façon, d’un chat inconnu qui vient frotter son museau contre la vitre, d’un arbre dont la brise dans son feuillage produit un certain bruissement, du murmure particulier d’un ruisseau à un endroit donné… J’ai lu voici plus de 30 ans un livre de Rudolph Steiner (celui des écoles qui portent son concept d’éducation scolaire) « L’homme dans ses rapports avec les animaux et les esprits des éléments » et ce livre (parmi bien d’autres du même auteur) m’avait marqué car moi-même j’étais sensible aux éléments de la nature, bien qu’étant résolument un rat des villes et non des champs. Je vous invite d’ailleurs à vous intéresser à ce grand monsieur, entre autres le père de l’agriculture biodynamique, mais bien plus que cela. En lisant ce livre, vous comprendrez immédiatement ce que j’ai voulu dire en parlant des « signes environnants » ! Tout cela pour dire que n’importe lequel de ces petits signes est pour moi d’une grande importance et favorise un état intérieur propice à l’émergence de ma créativité et donc de mon inspiration. Cette créativité s’exprimera suivant mon humeur du moment en sculpture, mais aussi en dessin, écriture, danse, et dans tout ce que je sais plus ou moins faire de mes mains et de mon esprit, sans que le mental n’ai son mot à dire bien entendu !

 

 

3- Sentir ses émotions à fleur de peau.

 

Parfois je suis saisi d’une émotion forte qui demande à être évacuée d’une manière ou d’une autre. Colère, tristesse, peur, plaisir, vexation sont autant de moteurs à créer dans le seul but d’évacuer, car garder en soi ces émotions ne peuvent, pour celles qui sont « négatives » (en apparence seulement) que créer des nœuds intérieurs, sources possibles de malaise, voire de maladies. En revanche, exprimer ses émotions positives comme un profond bonheur, une joie, du plaisir sous diverses formes, entraînent un accroissement de ces émotions, une multiplication des formes de plaisir engendrée par cette création. En somme, créer pour exprimer ses émotions, qu’elles soient à évacuer ou à accroître, est tout simplement thérapeutique, une fois qu’on a compris les relations subtiles de cause à effet.

 

4- Imaginer que l’on soit « excellentissime » dans sa pratique.

 

Le fait de se visualiser « excellent » est souvent pour moi une ouverture vers un potentiel intérieur que je ressens alors que mon art est balbutiant. Je m’imagine alors super bon, et cette simple visualisation bien connue des sportifs suffit à me donner d’une part des moyens techniques et des astuces que je ne pensais pas posséder juste avant, et d’autre part me donne des idées de créations que je n’avais pas 5 minutes avant.

 

5- Observer les autres.

 

Je passe beaucoup de temps à observer les autres, mon entourage familial, personnel et professionnel. Dans toutes mes activités je cherche en permanence et de manière automatique tout ce qui me permettra de m’améliorer dans ce que je suis et ce que je fais. Pour ce qui est de la créativité et de l’inspiration, cette observation est essentielle. Prenez le temps de Voir véritablement ceux qui vous entourent, vous serez surpris de la facilité avec laquelle vous serez créatif, inspiré et bon dans ce que vous faites.

Print6- Donner autour de soi.

 

Ce n’est pas ici une question de morale, mais le fait est que, tout simplement, plus vous donnerez autour de vous, et plus vous recevrez de multiples manières. Evidemment, si vous le faites pour recevoir, cela ne marchera pas, mais si vous êtes sincèrement généreux, là ce sera magique pour vous, et votre créativité et votre inspiration s’envoleront vers des sommets inaccessibles à beaucoup !

 

7- Le dernier moyen, mais en fait le plus important : ne rien faire du tout…

 

Explication : cessez de chercher et vous trouverez sans aucun effort ! Vous connaissez le truc du mot que vous avez sur la langue et qui ne veut pas sortir ? Et quand vous lâchez prise, quelques minutes après, Eurêka ! C’est aussi simple que ça, l’inspiration vous viendra à un moment ou un autre, souvent quand on s’y attend le moins.

 

Suivez donc mon seul conseil vraiment utile :

ayez toujours un stylo et un petit carnet sur vous en toute circonstance, car l’inspiration de votre meilleure création peut vous tomber dessus à tout moment !

 

Pierre le Sculpteur

 

Cet article fait partie d’un carnaval d’articles sur le thème de l’inspiration, proposé et organisé par Christophe Michoux du blog : L’art de la peinture

Découvrez la liste des participants qui ont écrit sur le même thème en suivant les liens ci-dessous :

Christophe Michoux du blog : L’art de la peinture

Renata du blog : lesimages2renata.com

Cindy Barillet du blog : artiste-animalier.com

Etienne Delvare  du blog : techniques-de-peintre

Jérôme du blog : dessinercroquer.com

Thierry du blog : nabismag.fr

 

Crédits Photos de cet article : Fotolia licence standard et L’Atelier de Pierre.

Share